Arrivée du Virus Ebola aux États-Unis

Suite au premier cas de la maladie Ebola sur le territoire national, les États-Unis ont mis sur pied, dans certains aéroports, une surveillance étroite des passagers en provenance d’Afrique de l’Ouest.

ARRIVÉE D’EBOLA AUX ÉTATS-UNIS

2083-parkland-hospital-3001

C’est avec l’arrivée de  Thomas Eric Duncan que le virus Ebola effectue, le 19 septembre, le voyage entre le Liberia et les USA. Quelques jours avant de quitter son pays, ce Libérien avait été en

contact avec une personne atteinte du virus EBOLA sans se douter qu’il avait ainsi été contaminé puisqu’il faut 8 à 10 jours avant qu’apparaissent les premiers symptômes de la maladie. Pris de malaises, il se rend à l’hôpital mais est renvoyé chez lui avec des antibiotiques. De plus graves symptômes surviennent. Il est placé en isolement et meurt le 8 octobre. Deux infirmières qui s’étaient occupées de lui décèdent également.

EMPÊCHER LA PROPAGATION DU VIRUS

Ce premier cas de fièvre Ebola aux USA est la preuve de la vulnérabilité face à une telle épidémie et oblige les autorités à prendre des mesures afin d’empêcher la contamination de s’étendre hors du foyer d’infection initial.
Qu080614_ebola_626elques jours après le décès de Duncan, le Président   Américain Barack Obama annonçait aux citoyens américains  que des mesures étaient mises en place dans 5 aéroports du pays pour éviter l’entrée de nouveaux cas sur le sol national. C’est par les aéroports internationaux de New York, Newark, Washington, Atlanta et Chicago qu’entrent chaque jour quelques 150 personnes en provenance d’Afrique de l’Ouest et plus particulièrement du Liberia, de la Guinée et de la Sierra Léone.

Pour rappel, il n’y a aucun pays du continent Africain qui est éligible au Programme ESTA dans le cadre d’une entrée sur le territoire Américain.

LES MESURES SANITAIRES PRISES ET LEUR EFFICACITÉ

Les mesures prises pour empêcher la maladie de s’introduire aux États-Unis consistent uniquement en un contrôle sanitaire succinct des passagers en provenance des pays touchés par l’épidémie de fièvre Ebola.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *