Plusieurs centaines de bactéries comme la peste, l’anthrax dans le Métro de New York

Le métro de New York est un vrai « nid-à-bactéries ».

La semaine dernière, une étude a démontré qu’il existe plusieurs centaines de microbes et de bactéries dans le métro new-yorkais. Ils restent pour la plupart inoffensifs. Dans les stations de métro, autrement dit « Subway », des traces de peste et d’anthrax ont été retrouvées.

Des microbes sans danger…

Plus de cinq millions de passagers fréquentent tous les jours les 960Capture d’écran 2015-02-10 à 16.08.21 km du métro de la ville. La première carte des microbes trouvés dans cette surface a été publiée par des chercheurs de l’Université de Cornell. D’après leur première conclusion : « pas besoin d’éviter le métro, ou de mettre des gants ». La plupart de ces bactéries, virus et champignons ne sont pas dangereux.

Dans un communiqué, l’Université a précisé que “Les microbes qui vivent dans le métro de New York sont pour la plupart inoffensifs, mais incluent des échantillons de bactéries causant des maladies résistantes aux médicaments, et même des fragments d’ADN associés à l’anthrax et à la peste bubonique”.

Il est important de rappeler au voyageur à destination des États-Unis, et souhaitant se rendre à New York dans le cadre du Programme ESTA, qu’il faut intensifier le lavage de mains et le port de masque éventuel dans le Métro new-yorkais.

…et des bactéries plus coriaces

Dans 27% des Capture d’écran 2015-02-10 à 16.17.38échantillons analysés, il s’avère que des bactéries résisteraient aux antibiotiques. Dans deux échantillons il a été trouvé des traces d’anthrax et trois échantillons contenaient des traces de peste bubonique, à très faibles niveaux.

Ces bactéries ne sont pas vivantes et une étude a prouvée qu’il n’y avait pas de trace de vie selon les chercheurs. D’après le chercheur principal, ces microbes « sont justes des co-habitants de toute ville et infrastructure urbaine”. Aucun cas de peste bubonique n’a été détecté depuis juin 2013, grâce au projet mis en place nommé « PathoMap ».

Des bactéries en provenance de la mer trouvées dans une station de métro.

Autre nouvelle surprenante, plusieurs espèces de bactéries provenant d’un environnement marin ont été trouvés dans la station de Métro South Ferry, qui avait été inondée à cause de l’ouragan Sandy en 2012. Toujours selon les chercheurs, aucune autre station n’a été touchée.

L’étude a été réalisé sur plusieurs tourniquets, les sièges, les portes, les poignées et autres surfaces du métro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *