Rapprochement historique des relations entre les Etats-Unis et Cuba

Historique

Depuis 1961, les relations sont extrêmement tendues entre les Etats-Unis et Cuba, aboutissant il y’a plus d’un demi-siècle à un embargo.

Mais, depuis le 17 Décembre 2014, un rapprochement historique et diplomatique a été marqué entre les deux pays suite à des allocutions du président cubain, Raul Castro et de son homologue américain, Barack Obama.

Discours de M. Barack Obama

Barack Obama

« Nous commençons un nouveau chapitre entre les nations des Amériques », a précisé le président des Etats-Unis. « Nous sommes séparés par quelques kilomètres, mais une barrière psychologique nous éloignait. Etant donné que nous avons des relations avec la Chine, un pays communiste, et avec le Vietnam, j’ai souhaité revoir nos relations avec Cuba », a-t-il décrit, avant de finaliser son discours historique par : « Todos somos Americanos » (« Nous sommes tous américains », en langue espagnol.)

Levée de l’embargo

Cette levée de l’Embargo devrait débuter concrètement par la Réouverture d’une Ambassade Américaine dans la capitale cubaine, à La Havane. Le délai de cette réouverture n’a pas été précisé par M. Barack Obama.

Concernant l’Embargo en vigueur depuis 1962, celui ci sera examiné par la seule Autorité, le Congrès Américain, habilitée à décider de cette potentielle levée sans avoir donner de délai au préalable. Le Président Barack Obama terminant ses fonctions de Président en 2017, il souhaite que cet embargo commercial soit levé avant la fin de son mandant. Le porte-parole de la Maison Blanche a même déclaré qu’une visite de la part de M. Barack Obama n’est pas « exclue » sur le sol cubain.

Discours de M. Raul Castrocastro-demande-aux-usa-de-respecter-le-systeme-communiste-cubain

« Nous avons décidé de rétablir les relations avec les Etats-Unis », a précisé au même moment Raul Castro, déclarant « un dialogue respectueux avec les Etats-Unis » et « des mesures mutuelles pour aller vers la normalisation ». « Cela ne veut pas dire que le principal est résolu, l’embargo doit cesser », a-t-il annoncé, en reconnaissant « nos différences en matière de démocratie et de droits de l’homme, mais nous sommes disposés à discuter ».

 

Avant ces interventions, l’agence Associated Press et le New York Times citaient que de nombreux responsables américains précisaient que les Etats-Unis allaient assouplir les restrictions sur le commerce et sur les voyages qui touchaient l’île de Cuba.

 

Il est important de rappeler que les habitants de Cuba ne sont pas éligibles aux Programme d’Exemption de Visa ESTA comme la plupart des habitants d’Europe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *