Etats-Unis : Trump ne veut plus aucun clandestin sur le territoire

Lors de la présiimigrantdence de Barack OBAMA, les autorités américaines étaient très indulgentes avec les clandestins. Mais depuis l’arrivée de Donald TRUMP aucun d’eux n’est à l’abri d’une expulsion imminente.

Depuis le 25 janvier 2017 les agents d’immigrations et des douanes ont l’autorisation de contester les personnes qui suspectent d’être en situation irrégulière. Ce qui incite les personnes à éviter d’ aller à l’école ou de se rendre au  travail de peur de se faire arrêter dans les rues .

La seule exception que le nouveau président permet est pour les immigrants qui sont arrivés enfants sur le territoire. Ces derniers se font appeler les « Dreamers ». On en compte plus de 750 000 dans le pays.

Certains penseur tel que le maire de New York Bill de Blasio ajoute « Le président à choisi les politiques de la division plutôt que la sécurité de notre pays »

De même les associations de défense des sans papiers sont contre la politique de Donald Trump.

Le vent de panique semé par ce décret.

Pourquoi ce dernier à causé une si grande panique ?

Dans un premier temps certains réfugiés ont été arrêtés en pleine rue.

D’autres se trouvant dans un refuge contre le froid mais en situation irrégulière ont été menacé d’expulsion.

Pour finir après avoir été expulsé un immigrant s’est suicidé en se jetant du pont de Tijuana.

Ce qu’il faut savoir est que les premières cibles de Trump sont surtout les délinquants ou criminels mais aussi ceux ayant reçus de l’argent grâce à des aides frauduleuses.usa_police

Or l’ancien président avait ordonné de retrouver en priorité les personnes venant d’arriver sur le territoire ou ceux ayant commis un crime.

Ainsi les fonctionnaires auront désormais la lourde tâche d’évaluer le danger causé par les sans-papiers et joueront donc un grand rôle pour l’expulsion de ces derniers.

Ceci concerne  les personnes étant arrivés depuis moins de deux ans sans faire appel à un juge.

Si vous prévoyez de vous rendre aux Etats Unis pour un séjour de moins de 90 jours, il vaut mieux donc être en règle avec les lois d’immigrations américaines. Pour cela vous devez formuler une demande ESTA en ligne, sur ce sitehttps://www.esta-registration.fr/blog/la-douane-us-voudrait-verifier-les-comptes-de-reseaux-sociaux  dans la rubrique formulaire Esta en ligne.

Une seule exception : « Les Dreamers »

Le président des Etats-Unis a autorisé une exception à la règle à savoir les réfugiés arrivés enfants sur le territoire. Ces personnes ont en effet obtenu un permis temporaire grâce au programme DACA instauré par Barack Obama en 2012.

Comme nous l’avons précisé plus haut la seule priorité reste ceux qui représentent une menace pour le pays.

Les avis sont partagés en ce qui concerne les Dreamers. D’un côté certains pensent qu’ils sont dans leurs droits grâce au programme DACA.  D’autres sont  plus inquiets pour l’avenir car ils pensent que tous immigrants devraient avoir le même sort.

Ces derniers peuvent donc aujourd’hui travailler légalement et librement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *